top of page

LGS Solutions, coaching de vie, coach personnel, gestion du stress, gestion des traumatismes, gestion du sommeil, insomnie, hypersomnie, haut potentiel, hp, hpi, hpe, asperger, empathe, spiritualité, yogasophro, sophrologie, hypnothérapie, libération des traumatismes, trauma, médecine douce, médecine alternative, chakra, compassion key, libération de traumatismes transgénérationnels, bien-être, accompagnement entrepreneur, accompagnement particuliers, gestion de projets, Trouble du spectre de l'autisme, TSA.

La thyroïdite de Hashimoto

Dernière mise à jour : 31 janv.

La thyroïdite de Hashimoto, également connue sous le nom de thyroïdite chronique auto-immune, est une maladie auto-immune qui affecte la glande thyroïde, une petite glande en forme de papillon située à la base du cou. Dans cette condition, le système immunitaire attaque par erreur les cellules de la thyroïde, ce qui entraîne une inflammation et éventuellement un dysfonctionnement de la glande thyroïde.


Principales caractéristiques de la thyroïdite de Hashimoto :


Book

1. Inflammation: L'inflammation chronique de la glande thyroïde est provoquée par l'attaque auto-immune. Cela peut entraîner un élargissement de la glande, appelé goitre.


2. Hypothyroïdie: À mesure que l'inflammation persiste, les cellules thyroïdiennes peuvent être endommagées, ce qui peut perturber la production d'hormones thyroïdiennes (thyroxine ou T4, triiodothyronine ou T3). Cela peut conduire à une hypothyroïdie, une condition dans laquelle la glande thyroïde ne produit pas suffisamment d'hormones, ce qui peut entraîner divers symptômes tels que la fatigue, la prise de poids, la sensibilité au froid, la peau sèche, la dépression et la faiblesse musculaire, entre autres.


3. Anticorps thyroïdiens: Dans la thyroïdite de Hashimoto, on observe souvent une présence élevée d'anticorps dirigés contre la thyroïde, en particulier les anticorps antithyroperoxydase (TPO) et les anticorps antithyroglobuline (TG). La détection de ces anticorps dans le sang peut aider au diagnostic de la maladie.



Book

4. Prédisposition génétique: La thyroïdite de Hashimoto a une composante génétique, ce qui signifie que les personnes ayant des antécédents familiaux de maladies thyroïdiennes ou d'autres maladies auto-immunes sont plus susceptibles de la développer.


La thyroïdite de Hashimoto est souvent diagnostiquée par des tests sanguins qui mesurent les taux d'hormones thyroïdiennes et d'anticorps, ainsi que par une échographie de la glande thyroïde pour évaluer sa taille et sa structure. Le traitement de la maladie implique généralement la prise quotidienne d'hormones thyroïdiennes synthétiques (levothyroxine) pour compenser le déficit hormonal et aider à maintenir un équilibre hormonal normal dans le corps. Nous nous attachons ici à parvenir au même résultat, sans prendre d'hormones synthétiques.


Book
28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page