top of page

LGS Solutions, coaching de vie, coach personnel, gestion du stress, gestion des traumatismes, gestion du sommeil, insomnie, hypersomnie, haut potentiel, hp, hpi, hpe, asperger, empathe, spiritualité, yogasophro, sophrologie, hypnothérapie, libération des traumatismes, trauma, médecine douce, médecine alternative, chakra, compassion key, libération de traumatismes transgénérationnels, bien-être, accompagnement entrepreneur, accompagnement particuliers, gestion de projets, Trouble du spectre de l'autisme, TSA.

Faire face aux cyberviolences

Dernière mise à jour : 30 nov. 2023

La cyberviolence, également connue sous le nom de violence en ligne ou violence numérique, fait référence à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication pour perpétrer des actes de violence, d'intimidation, de harcèlement ou d'autres formes d'abus en ligne. Cela peut inclure des comportements agressifs, offensants, diffamatoires, menaçants ou humiliants envers une personne ou un groupe de personnes à travers divers canaux en ligne tels que les réseaux sociaux, les forums, les courriels, les messages instantanés, etc.

Cyberviolence

La cyberviolence peut prendre de nombreuses formes, notamment le cyberharcèlement, la diffusion non consensuelle de contenus intimes (revenge porn), la diffamation en ligne, le trolling, le doxing (publication d'informations personnelles en ligne), et d'autres comportements nuisibles. Elle peut avoir des conséquences graves sur la santé mentale, la vie privée, la réputation et la sécurité des individus ciblés.


Les gouvernements, les organisations et les plateformes en ligne mettent en place des mesures pour lutter contre la cyberviolence, notamment des politiques de modération, des lois anti-cyberharcèlement et des campagnes de sensibilisation pour promouvoir un comportement en ligne respectueux et sécurisé.



Le 3018 ou 3018.fr




Reconnue d’utilité publique, l’Association e-Enfance est précurseur depuis 18 ans dans la protection de l’Enfance sur internet et l’éducation à la citoyenneté numérique. Elle est le point d’entrée unique pour les parents, les enfants, les adolescents et les professionnels sur toutes les problématiques liées à l’univers numérique, ses usages et ses dangers potentiels (cyber-harcèlement, exposition aux écrans, pornographie, jeux vidéo, prédateurs sexuels, contrôle parental, usurpation d’identité, escroqueries, fake news, etc).



3018.fr est un raccourci pratique pour s'exprimer facilement et discrètement

Le 3018 présenté par le Ministère de l’Intérieur



Que faire ?


Si vous êtes victime de cyberviolence en France, voici quelques étapes que vous pouvez envisager pour faire face à la situation :


1. Prenez des captures d'écran : Documentez toutes les interactions en ligne perturbatrices en prenant des captures d'écran. Ces captures peuvent servir de preuves ultérieures.


2. Bloquez l'auteur : Sur les plateformes de médias sociaux ou d'autres canaux en ligne, bloquez ou signalez l'auteur des comportements nuisibles.


3. Signalez aux plateformes : Utilisez les mécanismes de signalement fournis par les plateformes en ligne. La plupart des sites web et réseaux sociaux ont des procédures en place pour signaler le harcèlement en ligne.


4. Contactez les autorités : Si la situation est grave et que vous vous sentez menacé(e) ou en danger, n'hésitez pas à contacter les forces de l'ordre. Le harcèlement en ligne est pris au sérieux et peut constituer une infraction.


5. Consultez les ressources locales : En France, des organismes tels que la Brigade de Lutte contre la Criminalité Numérique (BLN) de la Police Nationale peuvent être contactés pour signaler des crimes liés à la cybercriminalité.


6. Consultez des ressources d'aide : Il existe des organisations qui peuvent fournir un soutien et des conseils aux victimes de cyberviolence. Par exemple, vous pouvez contacter des associations telles que e-Enfance ou le Centre d'Assistance aux Victimes de Cybercriminalité (CAVIG).


7. Consultez un professionnel : Si la cyberviolence a des répercussions graves sur votre bien-être émotionnel ou mental, envisagez de consulter un professionnel de la santé mentale.


8. Protégez vos données : Assurez-vous de sécuriser vos comptes en ligne en utilisant des mots de passe forts et en activant la vérification en deux étapes si possible.


La cyberviolence est une infraction sérieuse et que des mesures peuvent être prises pour protéger les victimes et poursuivre les auteurs.

Si vous avez des doutes sur la meilleure marche à suivre dans votre situation spécifique, n'hésitez pas à consulter des professionnels du droit ou des services d'aide spécialisés.



Le Cyberharcèlement


Si vous êtes victime de cyberharcèlement, voici quelques étapes que vous pouvez envisager pour faire face à la situation :


1. Gardez votre calme : Il est important de rester calme et de ne pas réagir de manière impulsive. Ne pas alimenter le harcèlement avec des réponses émotionnelles peut contribuer à réduire la satisfaction de l'agresseur.


2. Prenez des captures d'écran : Documentez toutes les interactions en ligne perturbatrices en prenant des captures d'écran. Notez les dates et heures des événements de harcèlement dans un cahier ou fichier. Ces captures peuvent servir de preuves ultérieures.


3. Bloquez l'auteur : Sur les plateformes de médias sociaux ou d'autres canaux en ligne, bloquez ou signalez l'auteur des comportements nuisibles.


4. Signalez aux plateformes : Utilisez les mécanismes de signalement fournis par les plateformes en ligne. La plupart des sites web et réseaux sociaux ont des procédures en place pour signaler le harcèlement en ligne.


5. Informez votre entourage : Parlez à des amis proches, à votre famille ou à d'autres personnes de confiance pour obtenir du soutien. Ils peuvent vous aider moralement et émotionnellement.


6. Consultez les lois locales : Familiarisez-vous avec les lois locales sur la cybercriminalité et le harcèlement en ligne. Le cyberharcèlement peut être une infraction, et les lois varient d'un endroit à l'autre.


7. Contactez les autorités : Si le harcèlement en ligne est grave et que vous vous sentez menacé(e) ou en danger, n'hésitez pas à contacter les forces de l'ordre. Le harcèlement en ligne peut constituer une infraction pénale.


cybermalveillance.gouv.fr

8. Consultez des ressources d'aide : Certaines organisations et associations offrent un soutien aux victimes de cyberharcèlement. En France, par exemple, des organismes tels que e-Enfance ou le Centre d'Assistance aux Victimes de Cybercriminalité (CAVIG) peuvent fournir des conseils et de l'aide.


9. Consultez un professionnel : Si le harcèlement a des répercussions graves sur votre bien-être émotionnel ou mental, envisagez de consulter un professionnel de la santé mentale.


10. Protégez vos données : Assurez-vous de sécuriser vos comptes en ligne en utilisant des mots de passe forts et en activant la vérification en deux étapes si possible.


Il est essentiel de prendre des mesures appropriées pour votre sécurité et de ne pas hésiter à demander de l'aide. Les autorités et les organisations spécialisées sont là pour vous soutenir dans de telles situations. Ils sont lents et vous rendrons la tâche difficile mais vous pouvez persévérer et obtenir qu'ils fassent leur travail.



Familiarisez-vous avec les lois locales

Code pénal

Pour vous familiariser avec les lois locales sur la cybercriminalité et le harcèlement en ligne, vous pouvez consulter les textes législatifs pertinents. Voici quelques-unes des lois importantes à prendre en compte:


1. Loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) : Cette loi définit le cadre juridique des services en ligne et aborde des questions telles que la responsabilité des fournisseurs de services en ligne.


2. Loi n° 2018-1202 du 22 décembre 2018 relative à la lutte contre la manipulation de l'information (dite loi "Fake News") : Cette loi vise à lutter contre la diffusion de fausses informations en période électorale, mais elle peut également avoir des implications en matière de désinformation en ligne.


3. Code pénal français : Plusieurs articles du Code pénal traitent de la cybercriminalité et du harcèlement en ligne, notamment en ce qui concerne la diffamation, la menace, le harcèlement moral, etc.


4. Loi n° 2014-1353 du 13 novembre 2014 renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme : Cette loi renforce les mesures de lutte contre le terrorisme et inclut des dispositions relatives à la cybercriminalité liée au terrorisme.


5. Loi n° 2016-1321 du 7 octobre 2016 pour une République numérique : Cette loi traite de divers aspects du numérique, y compris la protection de la vie privée en ligne et la responsabilité des hébergeurs.


Pour accéder à ces textes légaux, vous pouvez consulter le site officiel Légifrance sur https://www.legifrance.gouv.fr/ , qui offre une base de données juridique en ligne contenant les lois et règlements français. Vous pouvez y effectuer des recherches par mot-clé ou par numéro de texte pour trouver les informations pertinentes sur la cybercriminalité et le harcèlement en ligne. N'hésitez pas à consulter un avocat spécialisé en droit numérique pour obtenir des conseils juridiques spécifiques à votre situation.



Les pervers narcissiques


PN

Faire face à une personne présentant des traits de perversion narcissique peut être une expérience difficile. Voici quelques étapes à considérer si vous vous trouvez dans une situation où vous pensez être attaqué par un pervers narcissique :


1. Protégez-vous émotionnellement : Reconnaissez que vous n'êtes pas seul(e) et que ce n'est pas de votre faute. Les pervers narcissiques ont souvent des comportements manipulateurs visant à déstabiliser les autres. Protégez votre bien-être émotionnel et maintenez votre estime de soi.


2. Éloignez-vous si possible : Si cela est sûr et possible, éloignez-vous de la personne. Les relations avec des individus présentant des traits narcissiques peuvent être toxiques, et la distance émotionnelle peut être nécessaire.


3. Établissez des limites claires : Si une distance physique n'est pas immédiatement possible, établissez des limites claires. Soyez ferme dans vos décisions et ne vous laissez pas manipuler. Identifiez vos propres limites et veillez à les maintenir.


4. Ne vous engagez pas dans la manipulation : Les pervers narcissiques sont souvent habiles pour manipuler les autres. Évitez de tomber dans des schémas de manipulation en restant conscient(e) de vos propres besoins et en les protégeant.


5. Soyez prêt(e) à demander de l'aide : Si la situation devient difficile à gérer par vous-même, n'hésitez pas à demander de l'aide à des amis, à la famille ou à des professionnels. Un soutien extérieur peut être crucial.


6. Documentez les comportements : Si vous vous sentez menacé(e) ou harcelé(e), documentez les comportements. Prenez des notes, gardez des copies de messages électroniques ou d'autres formes de communication, et prenez des captures d'écran si nécessaire. Ces éléments peuvent être utiles si vous avez besoin de preuves ultérieures.


7. Consultez un professionnel : Si vous avez du mal à faire face à la situation, envisagez de consulter un professionnel de la santé mentale, comme un psychologue ou un thérapeute. Ils peuvent vous aider à développer des stratégies pour faire face à la situation et à renforcer votre résilience émotionnelle.


8. Connaître vos droits : Si les comportements de la personne franchissent la ligne de la légalité, informez-vous sur vos droits. Selon la nature des actions, il peut être nécessaire de consulter un avocat ou de signaler la situation aux autorités compétentes.


9. Restez centré(e) sur vous-même : Concentrez-vous sur votre propre bien-être et sur la construction d'un réseau de soutien solide. Le narcissique pervers peut tenter de détourner l'attention de vos besoins, mais il est essentiel de rester centré(e) sur votre propre santé mentale et émotionnelle.


Si vous vous trouvez dans une situation grave et que vous vous sentez en danger, contactez les autorités locales pour obtenir de l'aide. La prévention et la protection de votre bien-être sont des priorités essentielles.



There are a few signs letting you know that someone may be an abuser.


S'il vous harcèle et vous menace, vous pouvez obtenir une ordonnance de mise à nu du tribunal de votre ville pour l’empêcher officiellement de vous approcher.



Prenez soin de vous


Faire face aux violences qu"elles soient cyber ou non demande énormément d'énergie et beaucoup de courage. Certains seront plus ou moins marqué(e)s par l'intensité des événements.


Ne laissez pas les traumatismes causés par ces violences gâcher votre vie. Je peux vous aider à vous relever plus gracieusement et vous débarrasser des effets à long terme de ces souffrances.


13 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page